Archives de catégorie : Communications

Débats autour de l’exposition d’œuvres d’art issues des nouveaux médias : analyse de la “Crumb Network mailing list” (2001-2018)

14 mars 2019, 6e journée des doctorants du CEAC, ED SHS, Villeneuve d’Ascq

Résumé de la communication

Ma recherche doctorale porte sur les moyens d’exposition d’œuvres d’art dites nouveaux médias, des œuvres qui sont à la fois numériques et interactives. Elle examine comment les espaces d’exposition, musées ou centres d’art contemporain s’adaptent sur un plan physique, conceptuel et administratif aux spécificités des ces œuvres.

Le CRUMB Network (Curatorial Resources for Upstart Media Bliss) est un réseau professionnel, dédié aux différents métiers lié à l’exposition d’œuvres d’art issue des nouveaux médias. Fondé en 2000 ses actions évoluent autour de la mise en lien des acteurs du milieu , d’animation de discussions, d’organisation de colloques et de workshops professionnels, etc. Depuis 2001 le réseau anime une « mailing list », soit un espace de discussion et de débat privilégié dans lequel ses membres (des conservateurs d’exposition, des artistes, des critiques d’art, etc.), échangent sur des sujets d’actualité dans le domaine.

Depuis la création de la liste de diffusion, les discours autour des modalités d’exposition des œuvres d’art issue des nouvelles technologies ont sensiblement changés. L’analyse de ce corpus large d’environ 7500 e-mail et 1000 auteurs différents à l’aide d’une quantification des données textuelles et d’une analyse de réseau permettra de reconstruire des évolutions thématiques, d’identifier des acteurs du réseau et d’analyser les dynamiques de leurs échanges. Quel sont les sujets qui animent la communauté à quel moment ? Pourquoi et comment changent-ils durant ces 18 dernières années ? Telles sont quelques-unes des questions que je pose dans mon étude et que je souhaite soulever dans mon intervention.

De l’utilisation artistique de la réalité augmentée : l’exemple de l’œuvre “Alter Bahnhof Video Walk” de Janet Cardiff et Georges Bures Miller

22 mars 2018, Journée d’étude Nicolas Schöffer : un artiste du temps réel, LaM, Musée d’art moderne, Villeneuve d’Asc.

Résumé de la communication

En superposant espace virtuel et espace réel dans leurs œuvres vidéos in situ, les artistes Janet Cardiff et Georges Bures Miller créent des extensions fictives de l’espace réel. D’une certaine manière, ils interrogent le fait de superposer une couche de données sur l’espace physique. Dans leurs pièces, le spectateur se déplace dans un milieu urbain ou naturel, équipé d’un lecteur portable sur lequel il peut lire une vidéo enregistrée préalablement dans le même espace. Ce qu’il voit sur l’écran correspond donc à l’espace réel dans lequel il se situe. Cependant, les images vidéos s’écartent encore et encore de la situation réellement vécue, créant ainsi un décalage. Le spectateur se laisse prendre par la fiction mais les faits de la réalité le retiennent sans cesse. Il se trouve ainsi dans une position oscillante entre immersion et disruption. À l’exemple de l’œuvre Alter Bahnhof Video Walk présentée lors de la documenta (13) à Kassel, cette intervention s’interrogera sur cette pratique consistant à superposer l’espace virtuel à l’espace réel afin de créer une nouvelle réalité pour le spectateur.

L’activité du spectateur : réflexion sur les rôles du spectateur dans un contexte muséal

5 avril 2017 dans le cadre du Cycle de conférences les Mercredis de la recherche en art, MUba Eugène Leroy, Tourcoing.

Résumé de la communication

L’apparition d’œuvres interactives questionne les rôles établis du public des musées. La présentation s’applique à faire le point sur des notions de participation du spectateur sur la base d’œuvres d’artistes comme Markus Raetz, Oda Projesi, ou encore Blast Theory et interrogera comment l’espace d’exposition peut soutenir la forme d’interactivité nécessaire pour la réception de leurs œuvres.